Test Mortal Kombat - Du combat, du gore, du sang, de l'epicness

Publié le 13 juin 2012
Test Mortal Kombat - Du combat, du gore, du sang, de l epicness

Titre: Mortal Kombat

Editeur: Warner Interactive

Développeur: NetherRealm Studios

Genre: Combat

Prix: 30€ environ

Plateforme: Xbox 360/PS3

Oyez Kombattant ! Sortez les armes ! Le tournoi annuel des Shaolins commence ! Vous l’aurez compris, Mortal Kombat sortit sur nos consoles le 21 avril 2011 reprend de plus belle avec un retour aux origines de la saga. Du sang, de l’os, du gore dans un excès totalement dément. Préparez-vous à prendre beaucoup de plaisir sur ce jeu!

Ce n’est pas le tout mais allons voir plus profondément ce que vaut ce titre. Mortal Kombat se compose d’une multitude de mode, jouable jusqu’à 4 (match par équipes etc.). Nous avons la joie de trouver un mode scénario digne de ce nom (ce qui est une prouesse dans les jeux de combat), un mode tour des défis suivis d’un mode combat, entraînement etc.que l’on retrouve dans tous les jeux de fight ! Bref, avant de commencer à parler de gameplay ou autre nous allons tout d’abord nous attarder sur le mode scénario!

Test Mortal Kombat - Du combat, du gore, du sang, de l epicness

Raiden est sur le point d’être tué par Shao Kahn mais juste avant le coup de grâce, il s’envoie un message à lui-même dans le passé, à l’époque des 1° Mortal Kombat. Le Raiden du passé reçoit le message sans vraiment comprendre ce qui se passe mais il sent que quelque chose de néfaste va se produire. L’histoire racontera le déroulement des trois premiers tournois avec un Raiden détenteur du message, ce qui aura pour effet de changer le cours de l’histoire… et également d’en apprendre un peu plus sur tous les personnages du jeu. En effet, nous incarnerons beaucoup de kombattants plus charismatiques et caricaturaux les uns que les autres.

Loin de moi les modes histoires de grandes licences tel Tekken, NetherRealm Studios nous a fait dans l’original. Pas de place à la succession de cut-scène faiblarde, ici on vit un film interactif! Ni plus ni moins. Le joueur va de combat en combat via des scènes scénaristiques permettant de se plonger encore plus dans le titre. Les scénaristes ont réussi le défi de nous immerger complètement dans le soft, on se retrouve vraiment à la racine même de Mortal Kombat en train de se battre avec divers personnages, en apprenant beaucoup sur leur passé.

Bref, pour moi c’est une véritable pépite dans le genre. Bien entendu il faut prendre le deuxième degré car c’est du très gros cliché, et c’est l’essence même de Mortal Kombat! C’est kitsh, c’est ringard avec en plus de cela une psychologie des personnages affligeante. Bref que du bonheur pour les personnes ne prenant pas tout au pied de la lettre !

Vous l’aurez compris je l’espère, c’est un retour aux sources pour cette série de combat 2D majestueux. Dans tous les compartiments du jeu cela se ressentent, mais est-ce que Mortal Kombat vaut le coup graphiquement? Je vous réponds oui!

Test Mortal Kombat - Du combat, du gore, du sang, de l epicness

Tout d’abord les arrières plans sont divers et variés et à chaque fois sublimes, on ressent la patte Mortal Kombat qu’on avait sur orne d’arcade en 1992. Les personnages (en plus d’être charismatique) ont été très travaillés, c’est encore Kitsh, caricaturale comme on l’aime. Les animations sont toutefois perfectibles, mais on se délectera toutefois des cinématiques, fatality ou autres x-ray qui nous offrent des animations d’un gore assez épique. Le X-ray est d’ailleurs une innovation dans la licence Mortal Kombat, et ça va nous amener à discuter du gameplay, de la jouabilité du soft. Nous ne sommes plus sur du combat 3D comme Mortal Kombat vs DC Univers mais bien sûr du 2d. Les combats sont bien plus fluides que les précédents opus qui étaient souvent critiqués sur ce sujet. Le jeu est d’un dynamisme exemplaire, on ne s’ennuie vraiment pas! La prise en main est somme tout assez accessible. Enfin, je pèse mes mots: elle est plus accessible qu’auparavant. Oui les hardcores gamer ne doivent pas paniquer, le défi est à relever! En effet, il vous faudra beaucoup de temps pour contrôler à la perfection les 30 personnages du jeu. Il existe un grand nombre de techniques, de fatality à apprendre…vous avez du du pain sur la planche si vous souhaitez profiter pleinement de tous les personnages du soft. Le jeu nous propose un vrai défi à partir de la difficulté moyenne, en gros vous en aurez pour votre argent de Kombattant!

Je l’ai précisé plus haut, le X-ray est une innovation qui se révèle plutôt convaincante! Vous avez une jauge en bas de votre écran divisé en trois parties. Arrivé au bout vous pourrez déclencher le x-ray qui est une action animée gore, tel un fatality (un fatality se fait après un combat, un x-ray pendant le combat, c’est une attaque puissante qui ne met pas forcément fin à un combat). La jauge permet également de déclencher un contre puissant, cette même jauge augmente à force de prendre des coups ou de mettre des coups…bref cela rajoute pas mal en dimension tactique en plus d’un dynamisme exemplaire. Nous n’en avons pas encore explicitement parlé, mais bien entendu retour aux origines oblige nous avons du gore, du sang, du sale, de l’Epicness! C’est un plaisir de retrouver l’un des ingrédients qui a fait la renommée de la série, et pour le coup les développeurs n’ont pas mis de pincettes, c’est totalement déconseillé au « mal au coereux » ! De ce fait on a le droit au fatality, tous plus excellents les uns que les autres…

En effet, je pense que vous n’êtes pas sans le savoir que les personnages ont tous un ou plusieurs « Fatality » dans leur besace, tous avec des touches différentes…on revient alors sur la prise en main dont je parlais plus haut. Je crois avoir parlé en long et en large du gameplay, c’est pourquoi j’aimerais maintenant m’attarder sur la bande-son. Croyez- moi les voix collent parfaitement aux personnages…et pour une version française intégrale on ne peut rien demander de plus :). Pour ce qui est des bruitages, il n’y a rien à redire les coups, écrasements de cervelles sont parfaitement crades comme on aime. Les musiques elles nous accompagnent tout le long du jeu et sont pour le moins entraînantes. En bref, il n’y a pas de points négatifs qui sautent aux yeux, du tout bon pour moi.

Test Mortal Kombat - Du combat, du gore, du sang, de l epicness

Comme à l’accoutumée nous finirons par la durée de vie. Croyez- moi, préparé des piles rechargeables ou de rechange! Les 30 personnages disposent tous d’une technique profonde, qu’il faudra améliorer pour les contrôler tous…rien que pour ça vous allez passer du temps devant votre télévision. Ensuite, le mode histoire vous fera prolonger le bonheur entre 4 et 6h (selon votre niveau de difficulté). N’oublions pas le multijoueur online (assez bugé) et offline jusqu’à 4 pour faire prolonger le plaisir.

N’en jetez plus, Mortal Kombat est bien de retour! ^^

NOTES:

  • Graphismes: 17/20
  • Gameplay: 16/20
  • Scénario: 16/20
  • Durée de vie: 18/20
  • Bande son: 17/20

NOTE GENERALE: 18/20

Les plus:

  • un mode histoire innovant et enivrant
  • un design marqué
  • un retour aux origines de la sage
  • un scénario cliché mais très bon- du gore

Les moins:

  • du 3eme degré que certaines personnes ne capteront pas
  • une difficulté de prise en main au départ
  • parfois de la difficulté mal gérée
  • mode online plein de bugs

Conclusion:

Mortal Kombat « 9 » marque pour moi un vrai retour de la saga. Les vrais fans retrouveront cette âme que la licence avait perdue comme par exemple à travers « Mortal Kombat vs DC Universe ». Non vraiment, c’est pour moi l’un des meilleurs jeux de combat que j’ai joués et le mode histoire devrait donner des idées à beaucoup de développeurs. Bref, merci NetherRealm Studios!

« Fatality »