Magasins GAME: c'est fini

Publié le 9 janvier 2013

Depuis le mois de septembre 2012, GAME (enseigne de vente de jeux vidéo) a été placé en redressement judiciaire. D’après nos confrères de chez Gameblog.fr, touts les magasins sont confrontés à eux même dû à un siège et à un CE au abonné absent.

« Aucune communication, c’est mort, on nous laisse crever dans nos boutique. Le CE ne répond pas à nos appels. Ils ont fait changer leur numéro de téléphone. »

« Dans mon magasin, il ne me reste plus qu’une PS3 et nous n’avons plus de Call of Duty Black Ops II depuis 3 semaines maintenant alors que c’est LE titre qui vend le plus. On essaye de se débrouiller entre boutique. Mais les achats sont gelés. Ils se contentent de vider les stocks à l’entrepôt. Quand on compare à ce qui se passe avec Virgin où le CE et les syndicats se bougent…nous c’est rien. Tout est mort.

Plus aucun réassort et du déstockage caché en « offre de noël »…bref nous sommes en roue libre et on laisse nous débrouiller avec les clients. »

Vous l’aurez compris, les 160 boutiques et les 1 000 salariés sont donc seuls sur le navire près à sombrer dans les profondeur d’un océan déjà bien rempli par la crise.

Hier, mardi 8 janvier était la date butoir pour les dépôts de dossiers de reprise. D’après toujours nos confrères de chez Gameblog.fr, Micromania serait prêt à reprendre les principaux magasins des grandes villes. Free et Cash Converter sont également intéressés mais uniquement pour le foncier.

Le tribunal de Bobigny va statuer sur le dossier le 25 janvier prochain.

Dès aujourd’hui, jour du lancement des soldes, l’enseigne fracasse ses prix et propose les consoles à -30% et les autres produits à -60%.

  • Un jeu neuf à 70€ passe donc à 28€ voir 22€
  • Le pack ZombiU passe de 400€ à 273€
  • Le pack Nintendo Land passe de 350€ à 245€
  • La PSVITA passe sous la barre des 200€
  • La 3DS passe à 140€

De plus, GAME stoppe la reprise des jeux et consoles, et arrête les réservations.

Les magasins doivent donc liquidé leur stock. Une bien triste fin pour cette enseigne.