Steam interdit les jeux avec des images générées par IA

Alexandre Boyer le 24 juillet 2023
    • Steam interdit les jeux avec des images générées par IA
    • Valve bloque les jeux utilisant l'IA générative pour des questions de droits d'auteurs
    • Flou juridique autour des contenus générés avec l'IA sur Steam
    • Vague de refus de publication pour les développeurs utilisant l'IA dans leurs jeux sur Steam

La question de droits d’auteur concernant les IA n’affecte pas que le domaine des arts. La plateforme Steam a récemment refusé la publication d’un jeu car une partie de son contenu était générée par de l’IA. Comme les lois sont encore floues à ce sujet Valve a tout simplement déclaré que tous les jeux intégrant des parties générées par IA susceptibles d’être sous copyright seraient bannis du magasin Steam.

Valve bloque les jeux utilisant l’IA générative pour des questions de droits d’auteurs

Si vous envisagez d’acheter prochainement un petit jeu indé sur Steam, vous ne pourrez peut-être pas utiliser votre steam card comme vous l’entendez, meme s’il vous reste une belle petite somme dessus. En effet, la plateforme refuse désormais de commercialiser des jeux comportant des parties artistiques (visuelles et sonores) générées avec de l’IA.

Steam interdit les jeux avec des images générées par IA

La semaine dernière Simon Carless, développeur et fondateur de l’agence GamesDiscoverCo s’est plaint sur Reddit que Valve ne voulait pas publier son jeu sur la plateforme Steam. Le développeur explique qu’il a présenté une première version de son jeu avec quelques parties générées par l’IA, et qu’il comptait améliorer ces parties à la main. Mais au lieu de publier son jeu, Valve lui a envoyé ce message :

Bonjour,

Bien que nous nous efforcions d’envoyer la plupart des titres qui nous sont soumis, nous ne pouvons pas envoyer des jeux pour lesquels le développeur ne dispose pas de tous les droits nécessaires.

Après examen, nous avons identifié dans [Nom du jeu] une propriété intellectuelle qui semble appartenir à un ou plusieurs tiers. En particulier, [Nom du jeu] contient des éléments artistiques générés par une intelligence artificielle qui semble s’appuyer sur des éléments protégés par des droits d’auteur appartenant à des tiers.

La propriété juridique de ces œuvres d’art générées par l’IA n’étant pas claire, nous ne pouvons pas livrer votre jeu s’il contient ces ressources générées par l’IA, à moins que vous ne puissiez confirmer que vous détenez les droits de tous les éléments de propriété intellectuelle utilisés dans l’ensemble des données qui ont permis à l’IA de créer les ressources de votre jeu.

Nous mettons en échec votre jeu et vous donnons une chance de retirer de votre jeu tous les contenus dont vous ne détenez pas les droits.

Si vous ne supprimez pas tous ces contenus, nous ne pourrons pas livrer votre jeu sur Steam et cette application sera bannie.

Suite à ce message, Simon Careless a retiré les parties impliquant de l’IA en améliorant le tout de ses mains, l’histoire aurait donc pu s’arrêter là et son jeu aurait pu être publié. Sauf qu’en soumettant à nouveau son jeu à Valve, l’entreprise lui refuse à nouveau de le publier car elle n’est pas capable de déterminer si le développeur dispose de tous les droits sur les données utilisées pour son jeu.

Bonjour,

Nous vous remercions de votre patience pendant que nous examinons [Nom du jeu] et que nous prenons le temps de mieux comprendre la technologie d’IA utilisée pour le créer. Encore une fois, bien que nous nous efforcions de distribuer la plupart des titres qui nous sont soumis, nous ne pouvons pas distribuer des jeux pour lesquels le développeur ne dispose pas de tous les droits nécessaires.

Pour l’instant, nous refusons de distribuer votre jeu car nous ne savons pas si la technologie d’IA sous-jacente utilisée pour créer les actifs dispose de droits suffisants sur les données d’entraînement.

Les crédits d’application ne sont généralement pas remboursables, mais nous aimerions faire une exception et vous offrir un remboursement. Veuillez confirmer et nous procéderons.

Steam interdit les jeux avec des images générées par IA #2

Un flou juridique autour des contenus générés avec l’IA

Valve semble avoir du mal avec la propriété intellectuelle quand il s’agit d’intelligence artificielle. Aux Etats-Unis une décision de loi stipule que toutes les productions non générées par des humains ne peuvent pas être protégées par le droit d’auteur, ce qui devrait permettre de contourner le problème évoqué.

Steam est-il en train d’entrer en guerre contre l’IA ? Un porte parole de Valve a expliqué dans un communiqué de presse envoyé à gameindustry que la firme ne sait tout simplement pas encore comment approcher l’IA juridiquement mais qu’elle ne souhaite pas pour autant en décourager l’utilisation :

Nous continuons à nous familiariser avec l’IA, les façons dont elle peut être utilisée dans le développement de jeux, et la manière dont nous l’intégrons dans notre processus d’évaluation des jeux soumis à la distribution sur Steam […]

Nous savons qu’il s’agit d’une technologie en constante évolution, et notre objectif n’est pas d’en décourager l’utilisation sur Steam. En clair, notre processus d’évaluation est le reflet de la législation et des politiques actuelles en matière de droits d’auteur, et non une couche supplémentaire de notre opinion. Notre processus évoluera en fonction de l’évolution de ces lois et politiques.

Le cas de Simon Careless n’est pas un cas isolé, d’autres développeurs ont vécu une situation similaire. Pour le moment la situation ne semble pas pouvoir changer tant qu’il n’y aura pas un encadrement juridique plus clair à propos des droits d’auteurs dans le monde.

Avatar
Etudiant en Master journalisme en spécialisation télé radio, je suis fan de jeux vidéos, de mangas et de pop culture de manière générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *