Test Lego City Undercover, quand McCain se la joue McClane

Publié le 1 avril 2013

  • Titre : Lego City Undercover
  • Editeur: Nintendo
  • Développeur: TT Games
  • Genre: Action / Aventure
  • Support: Wii U
  • Prix: env 60€

Lego City Undercover est disponible depuis le 28 mars en exclusivité sur Nintendo Wii U et ce dernier a la particularité d’être dans un monde totalement ouvert à la manière d’un certain GTA. Mais que vaut vraiment ce nouveau titre ? Et bien réponse ci-dessous.

Ahhh, la voila, LEGO CITY

Dans ce jeu, le joueur incarne John McClane, heu….hum, je veux dire Chase McCain, un très bon policier qui revient à LEGO CITY pour arrêter, encore une fois, le plus grand criminel de tout les temps, à savoir Rex Fury.

Après la cinématique de début qui annonce la couleur du titre, c’est-à-dire plein d’humour avec des scènes parodiant des films, le personnage principal arrive sur le quai de la ville et va à la rencontre du maire. Cette dernière lui annonce que le grand méchant s’est échappé de sa cellule et que le crime fait de nouveau rage dans la ville.

Après ce début plein d’humour, le jeu commence vraiment et il faut ce rendre au commissariat en voiture. Le gameplay est plutôt simple puisqu’il faut simplement accélérer avec ZR, freiner avec ZL, tourner avec le stick gauche. Le nitro qui ce trouve sur certaines voitures s’enclenche avec Y alors que le frein à main est avec B.

Bienvenue en ville Chase….ou pas

Une fois arrivé au commissariat, nouvelle cinématique avec la rencontre de Franck Sherry, un officier de police assez maladroit bien qu’attachant. Ce dernier emmène Chase à l’intérieur et la, le chef de la police sort de l’ascenseur. Ce dernier n’est pas agréablement surpris par la venu de McCain et pour cause, il ne l’apprécie pas dû aux problèmes qu’il y a eu dans le passé. C’est d’ailleurs la que l’on comprend que le scénario de la version 3DS sera complémentaire à cette version Wii U. En effet, la version portable est une préquelle et se déroulera bien avant, au moment ou Chase fait ses début dans la police.

Après cette petite explication, Franck emmène ensuite Chase voir Ellie Phillips, la policière qui s’occupe des objets high tech de la police.

Voici votre communicateur

Test Lego City Undercover, quand McCain se la joue McClane

Alors que pendant les 15 premières minutes, le gamepad est inactif et ne marque uniquement que le titre du jeu, ce dernier sert enfin en montrant la carte. Bien sûr, ce dernier évolue tout au long du jeu et devient très vite utile.

En effet, le gamepad sert pour la carte, mais aussi pour écouter des ennemis ou bien des conversations d’habitants, découvrir des crimes en cours, découvrir les supers briques et les briques rouge, ou bien encore pour prendre des photos afin de les mettre sur Miiverse.

Avec le Wii U gamepad, il est également possible de choisir son véhicule à une borne d’appel et de choisir celle avec qui le joueur parcourra la ville. Il y a 110 véhicules au total comprenant les voitures et les hélicoptères. Les bateaux eux peuvent être également conduits mais ne disposent pas de bornes d’appel ce qui veut simplement dire qu’ils ne sont pas déblocable.

L’une des particularités de la mablette, c’est que les différents personnages parlent à Chase par l’intermédiaire de l’écran tactile ce qui est très appréciable et cela permet de laisser la TV avec uniquement le nécessaire. D’ailleurs, il faut savoir que le gamepad est dépendant de la TV et qu’il n’est pas possible de jouer avec la manette seulement.

A la découverte de LEGO CITY

Le jeu se déroule à LEGO CITY, une ville très grande qui demande une vingtaine de minutes pour faire le tour en voiture. Bien évidemment, il est possible de prendre le train, le taxi, les limousines ou bien de prendre ses propre véhicules. Comme dans tout les jeux LEGO, il y a une durée de vie conséquente et la particularité de celui-ci, c’est qu’il s’agit d’un open world et il faut trouver les défis par soi-même ce qui par moment est assez difficile, sachant que certains défis ne sont pas indiqués sur le gamepad.

Comptez une cinquantaine d’heures voir plus si vous souhaitez le finir à 100% car la ville regorge d’activités comme par exemple boire du café, trouver les personnages, les voitures, sauver des chats, arrêter des criminels ou des aliens….. Et il s’agit dans cette liste que d’activités obligatoire pour finir le jeu, ajoutez à cela des activités qui ne sont la que pour le plaisir comme aller dans les montagnes russe, jouer au basket….

De plus, comme il s’agit d’un jeu exclusif, on trouvera de nombreux clin d’œil à Nintendo et notamment sur Mario avec des blocs d’interrogation jaune réparti dans la ville, la possibilité de pêcher des Cheep Cheep ou bien encore de trouver des tuyaux vert.

LEGO ne veut pas dire enfant

Même si il s’agit d’un jeu LEGO, celui-ci cible un publique assez large même si ce dernier est plus pour les adultes. Entendez par la de nombreux clin d’œil à des films ou séries que les enfants ne comprendront certainement pas (de Titanic à Matrix en passant par Starsky Hutch)

Hey, tu m’entends ?

La bande son de ce LEGO CITY est plutôt de bonne facture avec des voix en français de très bonne qualité. Le bruitage des véhicules, que ce soit aérien ou terrestre est également bien réalisé. Cependant, lors des phases de conduite, aucunes musiques dans la voiture, juste le son du moteur. Il est clair que du Rihanna ou autres musiques de ce genre n’auraient pas été compatible avec ce type de titre, mais il aurait été sympa de ne mettre que des musiques instrumental.

Central, je vois le suspect

Graphiquement, le jeu est très beau avec une profondeur de champs vraiment très bonne. Les textures sont bien travaillées, mais on notera par moment des habitants LEGO qui apparaissent ou disparaissent d’un coup, et il en va de même pour les voitures et les avions. Mise à part ça, le jeu reste très plaisant à jouer et ses nombreuses qualités passe au dessus des quelques bugs technique.

Dans le jeu, il y a également des mega-structure, ce sont des bâtiments qu’il faut construire avec des super briques permettant ainsi de débloquer des personnages ou bien encore des véhicules. Lorsque Chase a assez de briques, il peut construire l’édifice avec une petite scène de construction du plus bel effet.

Ici Chase, j’ai besoin d’aide

C’est certainement l’un des points faible de ce titre, l’absence de modes multijoueurs en local et en ligne. En effet, TT Games souhaitait faire un mode deux joueurs comme dans les autres jeux LEGO, mais ils ne savaient pas comment intégrer ce type de jeu dans un monde ouvert. Ce serait pour cette raison que le soft ne dispose que du solo. Mais bon comme dit plus haut, la durée de vie est quand même conséquente.

Loading |||||||||||||||||||||||| Please Wait

C’est certainement le deuxième point négatif du jeu, mais certainement le plus désagréable, le temps de chargement. En effet, même si ce dernier n’est pas présent une fois dans la ville, il est très handicapant pour rentrer/ sortir du poste de police. Comptez environ 1 minute pour rentrer ou sortir.

De plus, on retrouve ce temps de chargement au lancement du jeu pour aller au menu principal uniquement, ce qui est quand même agaçant. Puis, une fois votre fichier choisi, nouveau temps de chargement pour arriver devant le commissariat. D’ailleurs le système est le même quand vous voulez retourner au menu du jeu.

Notes:

  • Gameplay : 18/20
  • Graphisme : 17/20
  • Bande-son : 15/20
  • Durée de vie : 20/20
  • Scénario: 15/20

Notes Générale: 17/20

Les plus :

  • De l’humour encore et toujours
  • Les clins d’œil à Mario
  • La durée de vie conséquente
  • Graphiquement très jolie
  • Un gameplay simple mais efficace

Les moins :

  • Les temps de chargement très long
  • Pas de mode multi
  • Quelques bugs d’affichage

L’avis de Steph :

Lego City Undercover est une petite pépite qui plaira aux fans de la licence, aux plus grands comme aux plus petits. C’est un jeu très long avec énormément d’humour et qui nécessite cependant des connaissances filmographique pour comprendre toutes les scènes. Un jeu à avoir absolument chez soi.

« – Vous avez détruit un hélico avec une voiture.

– J’avais plus de briques »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *