Test Batman Arkham City / Vous connaissez l'histoire du pingouin qui tombe sur les fesses ?

Publié le 5 mai 2012

  • Titre: Batman Arkham City
  • Éditeur: Warner Interactive
  • Développeur: Rocksteady
  • Plateforme: PS3/Xbox360/PC
  • Type: Action/Aventure
  • Prix: 70€ neuf

Ce qui est bien avec les héros nocturnes, c’est qu’ils ne sont pas continuellement harcelés par une foule en délire, personnellement ça me tape sur le système. Et ils sont encore moins adulés quand ils décident de mener une enquête dans une immense prison. Et bien c’est ce que notre cher Batman a décidé de faire. A croire qu’il ne sait pas quoi faire de ses dimanches soirs. Et bien oui, mesdames et messieurs, pendant que des personnes normales vont en boîte de nuit les soirs de week-end, Batman, lui, enquête dans une des prisons les plus hostiles du monde. Un endroit où vous pouvez vous faire tuer n’importe quand et n’importe où. Arkham City, n’attendez plus pour réserver vos places!!

Test Batman Arkham City / Vous connaissez l'histoire du pingouin qui tombe sur les fesses ?

Arkham City est un énorme complexe pénitencier qui regroupe à la fois les internés de l’asile d’Arkham et les prisonniers de la prison de Blackgate. Et tout cela au cœur même de la ville de Gotham City. Ce lieu ne favorise malheureusement pas le sentiment de sécurité des habitants de la ville, et c’est ce pourquoi lutte avec hardeur le milliardaire playboy, Bruce Wayne. Bien que d’habitude, Monsieur Wayne n’ait que faire de la politique de Gotham, il est vraiment déterminé à faire fermer cette prison. Mais le directeur du complexe ne voit pas les choses comme ça. Un homme du nom de Hugo Strange fait arrêter le milliardaire tandis qu’il était en pleine conférence pour la fermeture Arkham City. Une fois arrêté, Wayne découvre que Strange sait des choses des choses que personne ne connaît ni ne doit connaître et que Wayne a toujours su garder secrètes (je pense que vous aurez compris où je veux en venir.)

Et maintenant que le milliardaire va être incarcéré dans ce grand complexe, un certain Protocole 10 va être exécuté sous peu. Mais quel est donc ce Protocole 10, Bruce Wayne l’ignore, mais Batman a toutes les capacités pour le savoir. Et c’est là que vous entrez en scène, c’est à vous de mener cette enquête dans Arkham City pour découvrir ce qu’est le Protocole 10. Et tout cela en voyant défiler un bon nombre de personnages secondaires telle-que le Joker, Double-Face, le Pingouin et j’en passe… Il y aura bien sur un autre problème majeur, mais là je vous laisse la surprise.

Un scénario des plus captivant, une vraie volonté de découvrir ce qu’est le Protocole 10. Vraiment ravi de voir beaucoup plus de personnages qui on fait le succès de Batman, mais dont certains ont un rôle des plus bref. Un résultat un peu moins dark que Batman Arkham Asylum, ce que je trouve légèrement dommage. Mais un contenu des plus captivant avec de bons rebondissements, un jeu qui a été vraiment attendu et qui va en satisfaire plus d’un.

Cette fois-ci, vous commencez donc en manipulant l’alter-ego de Batman, en d’autre mot, le célèbre Bruce Wayne. Vous avez été emprisonné dans Arkham City, allez donc chercher votre costume et commencez votre mission. Le jeu a les mêmes bases que Arkham Asylum, c’est-à-dire la capacité de planer, les combats avec cette espèce de sens d’araignée vous permettant de pouvoir contrer les assauts ennemis. Mais tout ça a bien sur été modifié pour le plus grand plaisir des joueurs. Dans un premier temps, de nouvelles capacités seront à votre disposition pour pouvoir écraser les adversaires qui croiseront la route de Batman. J’ai particulièrement aimé cette avalanche de coups qui vous sera possible de lancer pour mettre un adversaire au tapis avec une e déconcertante.

Planer est beaucoup plus utilisé, car vu que la map est vraiment plus grande, il est vite fatigant de marcher. Pour cela, vous allez pouvoir découvrir de nouvelles capacités vous permettant de rester un maximum de temps dans les airs. Je préfère ne pas en dire plus. Batman Arkham City est un bon jeu et je trouve qu’il est toujours mieux de découvrir la suite par soi-même. Pour en revenir à la carte, beaucoup plus grande comme je l’ai déjà dit. Un monde plus ouvert s’offre donc à vous. Il faut bien pouvoir bouger pour vous échapper de certaines situations délicates. Cette map est aussi idéale pour accomplir la douzaine de missions annexes, introduisant quelque fois des personnages de l’univers de Batman. Un gros contenu pour un plaisir maximum.

Des gadgets inédits viendront consolider l’arsenal de Batman. Et bien sur, apprenez de nouvelles capacités liées à ces gadgets, ainsi que de nouvelles techniques de combats. Et tout cela grâce aux technologies de Waynetech qui vous offrent cet éventail plus large de services.

Les énigmes de l’homme mystère seront toujours de la partie pour faire travailler vos méninges. Mais cette fois-ci, elles sont plus nombreuses vu la grandeur de la carte.

Au lieu de vous ennuyer à ne citer que des petits détails, je viens au sujet le plus passionnant. Batman Arkham City vous offre la possibilité de pouvoir jouer Catwoman dans le mode histoire. Le système de combat restant le même, elle possède ses propres capacités à débloquer ainsi que ses propres énigmes de l’homme mystère qu’elle devra résoudre sans l’aide de la chauve-souris.

Mais je tiens à vous avertir, pour ne pas tomber dans le panneau, c’est que Catwoman est un contenu téléchargeable (à moins bien sur que vous ayez un code dans votre jeu). Elle n’est donc pas disponible à l’achat. A quoi bon faire une campagne monstrueuse de pub sans prévenir de son amour inconditionnel pour l’argent. Il vous faudra donc amputer votre budget « film X » d’un billet d’au moins 10 euros pour pouvoir jouer cette magnifique créature. Le monde est vraiment trop injuste T_T. Et il en va de même pour Robin et Nightwing, si vous en avez entendu parler, ce sont aussi deux contenus téléchargeables, mais eux ne peuvent se jouer que dans le mode défi et non dans le mode histoire. Désolé pour les mauvaises nouvelles. Un contenu vraiment génial, qui va en faire jubiler plus d’un, et ça j’en suis sur. Un vrai BONHEUR !!! Un plaisir pour les yeux, je ne vois pas quoi dire d’autre. Des personnages toujours aussi élégants, en gardant le même que dans Arkham Asylum qui était déjà des plus bluffant. Des personnages bien revisités et remis à l’ordre du jour. Personnellement, j’ai beaucoup accroché le nouveau de Double-Face, qui est mon deuxième méchant préféré dans Batman (le premier étant le Joker, car rien ne pourra le détrôner, il est unique).

Arkham City n’a vraiment pas été pensé et fait par des cochons. De nombreux plans dans le crépuscule constituent cet environnement. Un design des immeubles faisant penser à un endroit où règne le crime et l’anarchie. Les différents secteurs du complexe sont personnalisés, montrant ainsi à qui ils appartient. On assiste déjà à un conflit entre méchant au sein même d’Arkham City.

Une ambiance des plus flippante, le côté ville prison a été bien respecté. Je voudrais vraiment, mais vraiment pas y être. Sur le coup je préférais aller en boîte^^.

C’est une grande claque dans la figure.

Mes oreilles sont soulagées. Ça me change de toutes les soirées où quelqu’un ne peut jamais s’empêcher de passer de la musique ringarde. Une musique bien composé, prenant bien aux tripes et parfois envoûtante. Mais le cœur de la bande son repose essentiellement sur un excellent doublage français. Retrouver la voix de Buce Wayne, de la série « the Batman », la voix française du Joker utilisée depuis des années (depuis la série animé de 1992 me semble t-il), qui l’a fait devenir célèbre, en tout cas chez nous. Retrouvez aussi la voix du Pingouin, utilisée dans le film « Batman le Défi » ainsi que dans la série animé de 1992. Un vrai retour aux sources. Ces voix ont fait le succès de Batman dans le passé, et cela continue de nos jours.

Vous pouvez compter une quinzaine d’heures pour finir le mode histoire. Mais la durée de vie s’avère plus énorme que cela, si on compte les quêtes annexes, les énigmes de l’homme mystère, les défis de combats et de prédateurs, le mode new game+. Là, je pense que l’on ne parle plus d’heures mais de jours. Du moins, si vous avez envie de bien tout découvrir. Je pense que la plupart vont ou bien ont fini tout cela, car dans ces moments, il est très difficile de lâcher la manette, voire impossible. Et c’est même gonflant de la lâcher pour aller aux toilettes… Quand ça veut plus, ça veut plus.

Notes :

  • Gameplay : 19/20
  • Graphismes : 18/20
  • Bande Son : 17/20
  • Scénario : 17/20
  • Durée de vie : 18/20

Note Générale : 19/20

Les plus:

  • Une bonne intrigue autour du Protocole 10
  • Un monde plus ouvert
  • Bonne durée de vie
  • Possibilité de jouer Catwoman

Les moins:

  • Passage bref de certain personnages
  • Un contenu un peu moins Dark
  • Catwoman est un contenu téléchargeable

Conclusion:

La plupart du temps, les jeux tirés de comics, ou des jeux de films de comics sont pas terribles, autant le dire franchement… Soit le jeu est trop court, soit il est moche, soit le gameplay est immonde. Ici, il est très difficile d’essayer de trouver des défauts à Batman Arkham City. Bien que tous les goûts soient dans la nature, certains trouveront quand même des lacunes. Mais ce que je sais, c’est que ce jeu a été attendu par de nombreux fans, et que cette attente est méritée. Il a su faire oublier les défauts de Arkham Asylum, et proposer un contenu vraiment complet avec de multiples choses à découvrir. Il a su marquer la fin de l’année 2011.

« Tout n’était qu’un mensonge, tu n’es absolument pas malade. « « Ça me va droit au cœur, mais tu es bien placé pour savoir que, au contraire, je suis un grand malade. »