Test Professeur Layton et l'Appel du Spectre, une histoire d'énigme.

Publié le 19 février 2013

  • Titre : Professeur Layton et l’Appel du Spectre
  • Éditeur : Nintendo
  • Développeur : Level-5
  • Genre : Aventure / Réflexion
  • Support : Nintendo DS
  • Prix : env. 40 €

Voici le dernier épisode Nintendo DS d’une saga désormais bien implantée dans l’univers du jeu vidéo, professeur Layton et l’Appel du Spectre. Après tant d’épisodes, l’aventure est telle toujours aussi magique et énigmatique que les précédents volets… Résolvons de suite cette énigme ensemble.

Au fil des années et des épisodes, le professeur Layton a su devenir une licence vidéoludique incontournable, nous pouvons même dire autant que d’autres comme Pokémon pour ne citer que lui.

Pour cette dernière aventure sur la portable de Nintendo, Layton va devoir résoudre une énigme des plus sombres. Tout d’abord il est nécessaire de situer le jeu dans le temps, celui-ci se déroule avant le tout premier volet à être sorti, Professeur Layton et l’étrange village. Donc si vous n’avez pas encore découvert la licence, c’est le moment idéal.

Pour en revenir au scénario, l’archéologue de renom, dont le passe-temps favori est de résoudre des énigmes, va recevoir d’un vielle ami, Clark Triton, une lettre très étrange. En effet au travers de celle-ci on apprend qu’un géant nimbé de brume sème la destruction au sein d’une ville appelée Misthallery. Ce géant qui n’était qu’une légende narrée au fil des ans devient donc réalité pour les habitants et chaque fois qu’il apparaît, on peut entendre le son d’une flûte résonner de toute part.

Le professeur devra donc une fois de plus mettre ses talents de déduction et de réflexion pour éradiquer la menace qui pèse sur la ville. Cependant il ne sera pas seul, en effet, il fera ici la rencontre de Luke, un petit garçon au pouvoir bien mystérieux. Une autre personne croisera également son chemin, une certaine Emmy Altava dont nous ne savons que très peu de choses si ce n’est qu’elle semble être extrêmement douée lorsqu’il s’agit de se battre.

« Les années passent mais Layton est toujours un grand amateur de thé »

Une fois n’est pas coutume, on retrouve là, un gameplay inchangé au regard des opus précédents. Ainsi l’écran supérieur sert à afficher la carte et les cinématiques tandis que l’écran inférieur nous permet d’utiliser la fonction tactile pour se déplacer et résoudre les nombreuses énigmes proposées par les habitants.

Les énigmes qui sont bien évidemment l’essence même du jeu sont relativement simple au début mais vont vite devenir difficile et vous feront par moments perdre votre calme tant certaines sont retorses la complexité de ces dernières étant symbolisée par ce que l’on appelle des Picarats. Plus le nombre de Picarat est élevé, plus l’énigme est compliquée. Cependant il sera toujours possible d’obtenir des indices via les pièces SOS que l’on récupère ici est là durant l’aventure. L’enquête obligera à faire certains allers-retours qui s’avèrent être nécessaire pour débloquer de nouvelles énigmes en allant reparler aux habitants. Ces phases de jeu sont toutefois possibles à effectuer en voyageant en bateau, ce qui les rend moins lourdes. À noter que la reconnaissance d’écriture présente quelques problèmes par moments, ainsi il faudra parfois si reprendre à plusieurs reprises pour faire comprendre ce que l’on souhaite écrire.

« Le double écran de la DS remplit une nouvelle fois son rôle à merveille »

Ce professeur Layton nous propose également des mini-jeux plutôt sympathiques tels le mini-express qui est un train que l’on doit mener à destination tout en passant par chaque gare du parcours, le carburant étant limité. Nous avons aussi l’option poisson qui nous place dans un aquarium ou un poisson doit récupérer l’ensemble des pièces qui y sont réparties en rebondissant sur des bulles. Enfin il y a le mode théâtre, nous proposant de diriger des marionnettes par l’intermédiaire de mots que l’ont associes en fonction de l’action à exécuter.

Pour en revenir l’aventure cet épisode nous propose pas moins de trois lieux différents à visiter, outre la ville principale on pourra entre autres se rendre à Scotland Yard le QG de la police ainsi qu’à Gressenheller qui est le lycée où notre brillant homme est professeur d’archéologie. Cela permet de visiter des lieux tous aussi variés les uns que les autres. Petite ville charmante, marché, quartier détruit par le spectre, tel sont les lieux que vous découvrirez. La variété est donc au rendez-vous. Les différents personnages que vous rencontrez au fil de votre enquête sont eux aussi variés, chacun à sa personnalité, sérieux ou comique, il y en a pour tous les goûts. En plus de cela les cinématiques sont très réussites avec des plans de caméra très cohérents avec les situations dans lesquelles vont se retrouver nos trois détectives.

« Voici le genre d’énigme qui demande une longue réflexion avant de répondre »

Les dîtes cinématiques permettent également de constater que les doublages VF sont vraiment de bonne factures et c’est assez important pour être souligné car la VF est parfois trop souvent négligé dans un jeu. Pour accompagner ces voix on retrouve des grands iques de la licence en termes de musique avec quelques nouveautés toujours plaisantes à écouter avec comme principal instrument de prédilection l’accordéon.

Dernière énigme à résoudre ensemble, la durée de vie. Celle-ci est assez longue puisque ce n’est pas moins de 170 énigmes qui n’attendent qu’à être résolus. Le chemin que suivent Layton et ses acolytes sera donc long et semé d’embûche. En parallèle à l’histoire les mini-jeux viennent rallonger la durée de vie du titre. De plus il y a également des énigmes à télécharger, autant dire que l’ennui n’existe pas chez le Professeur Layton. Il y a toujours une énigme à résoudre ici est là.

Notes :

  • Gameplay : 16/20
  • Graphisme : 17/20
  • Bande-son : 15/20
  • Durée de vie : 17/20
  • Scénario: 16/20

Note Générale : 16/20

Les plus :

  • Réalisation très soignée
  • Une bonne VF
  • Contenu riche

Les moins :

  • Un air de déjà vu
  • La reconnaissance d’écriture

L’avis de Linky :

Ce Professeur Layton et l’appel du spectre reste en somme très bon on retrouve tout ce qui fait le succès de la saga à savoir de nombreux personnages, des tas d’énigmes et une mécanique de gameplay simple et efficace. Toutefois si vous avez déjà joué aux épisodes précédents une certaine redite se fait ressentir notamment au niveau des énigmes.

 »After all, that’s what a gentleman does. »

Trailer:

le professeur layton et l\appel du spectre enigme 025

professeur layton et l\appel du spectre durée de vie