Test Pokémon Argent Soulsilver/ Or Heartgold, une histoire de Pokéball

Publié le 25 septembre 2012

Titre: Pokemon argent soulsiver / or heartgold

Développeur: Nintendo

Éditeur: Nintendo

Type: aventure/ jeu de rôle

Plateforme: DS

Prix: 40€ neuf

En avril 2001, Pokemon Argent et Or pointaient leur nez en France après avoir passionné les fans japonais.

Le 26 mars 2010, les remakes des deux versions les plus célèbres de la grande famille des Pokémon arrivaient en France. Pourquoi ces versions ont-elles étés tant appréciés? Pourquoi ces petites bêtes dans de si petites cartouches ont étés vendues à 192 millions d’exemplaires? Voici le test d’une des figures emblématiques du jeu vidéo.

Remake… Nostalgiques satisfaits?

Ce remake des versions tant aimées a-t-il satisfait les habituels comme les nouveaux? A vrai dire, comment ceux-ci ne peuvent-ils ne pas être satisfaits? Graphismes revisités, notamment des éléments du décor en 3D.

Dans Pokémon Jaune, votre pikachu vous suivait à la trace, désormais, le 1e Pokémon de votre équipe fera de même.

Le célèbre changement de la journée apparu dans les originaux, or et argent, est toujours présent, faisant par la même occasion changer les Pokémon qui apparaissent pour certains seulement à des moments précis de la journée.

Vous avez fait platine, 8 badges à glaner et c’était fini, et bien désormais, vous aurez 16 badges à aller chercher. Donc toujours les deux régions à explorer, et un train magnétique reliant Doublonville à Safrania.

Le Pokematos fait un retour en fanfare, avec son téléphone pour redemander à humilier vos amis (^^), la carte où seront indiqués les légendaires en déplacement (Entei, Raikou et Suicune, mais lui c’est une autre histoire).

Le pokedex a été ré-aménagé, présentant une façade esthétique améliorée, et contenant une quantité d’informations impressionnantes.

Le gameplay mis en place par Game Freak il y a quelques années de cela est resté quant à lui inchangé, et ce n’est pas plus mal. Un petit boîtier ressemblant à une pokéball a été introduit de la boîte de votre jeu? Pas de panique, c’est le Pokéwalker, qui vous permettra de transférer vos Pokemon de votre DS jusque dans cet objet, vous permettant d’emporter avec vous vos bestioles partout où vous allez ( sauf dans le bain – – » ).

Vous accumulerez des « Watts » au fur et à mesure que vous ferez des pas.

Parlons du dôme Pokéathlon, ou vous pourrez faire des minis-jeux avec vos Pokémons, des sortes de J.O pour Pokémons. Il y aura différents types de parcours, ce qui compensera l’absence des concours. Il vous faudra choisir Les 3 Pokemon adéquats en fonction de leurs capacités de Pokéathlètes (rapide mais peu fort, fort mais peu agile, etc…). Pour augmenter ces capacités, vous pourrez donner à vos pokemons des boissons à base de noigrumes (qui font leur retour. Vous pourrez obtenir des Pokéballs spéciales auprès de Fargas en échange de noigrumes). Vous gagnerez des Points athlètes, que vous pourrez échanger contre de superbes prix aléatoires en fonction du jour de la semaine.

On retrouve le fidèle casino de Pokémon, avec un principal changement : pas de machines à sous simple et efficace comme chez casinotop10.net.

Auparavant, les casinos présents dans Pokémon nous permettaient de jouer, via des jetons gagnés, aux machines à sous. Ils suffisaient de combiner des mêmes images en ligne droite ou diagonale pour gagner des jetons (comme au vrai casino). Dans cette version, nous pouvons nous essayer au « Voltorbataille ». Un jeu tout aussi remplit de hasard mais où la victoire est plus facile, notamment grâce à une astuce disponible ici. Il faut le dire, nous pouvons nous montrer nostalgique de cette précieuse machine.

Pour finir, le tactile sera mis sur un piédestal pour ces versions remastérisées, c’est-à-dire, tout le menu du jeu sera utilisable avec le t, vous pourrez chausser vos chaussures de courses avec le tactile et utilisé 2 objets enregistrés, grâce au tactile, encore une fois.

Quand au scénario, aucun changement par rapport au version GBA.

Graphismes:

Je l’ai dit plus haut, les graphismes ont étés revisités avec minutie, intégrant le 3D à certains bâtiments importants. Quelques courtes cinématiques pour les pokémons légendaires viendront s’ajouter à ce panel d’améliorations, et encore une fois voir un pokémon derrière nous, cela fait chaud au cœur.

Bande-son:

Les célèbres musiques qui changent selon les lieux que vous parcourez répondent toujours présent.

Pas de nouveautés majeures à ce niveau-là. Le bruitage des Pokémon pourra toujours vous faire rigoler ou vous énerver dépendamment du cri du Pokémon utilisé. La marge de perfectibilité de la bande-son est donc assez large.

Durée de vie:

Et bien à vrai dire, pour les vrais fans qui auront la volonté et le courage de terminer de fond en comble le jeu, débusquer les 493 Pokémons présent et explorer dans leurs moindres recoins les deux régions, le temps de jeu se comptera en centaines d’heures. Ne pas oublier que les parties en multijoueur contre votre débile de « copain » pourront être assez drôle.

NOTES:

  • Graphismes: 14/20
  • Gameplay: 17/20
  • Bande-Son: 14/20
  • Scénario: 15/20
  • Durée de vie: 19/20

NOTE GENERALE: 18/20

Les plus:

  • innovation du tactile
  • Liberté d’action
  • 493 Pokémon… pas évident à trouver n’est ce pas?
  • sportifs, vous pouvez désormais emmener vos Pokémons dans vos randonnées ( Comme Clyde qui pourra désormais emmener ses pokémons dans SA randonnée du Samedi Après-Midi, c’est-à-dire, de chez lui à Shopi XD)

Les moins:

  • un scénario en effet répétitif

Conclusion:

Je vous l’accorde, ce ne sont que des remakes de versions sorties il y a quasiment 10 ans, mais ces remakes pourraient quasiment être considérés comme nouvelles versions tellement ils sont complet, innovants et plaisants à jouer.

Avis à tous les fans de Pokemon! Ce jeu n’attend que vous.

« La Team Rockett s’envole vers d’autres cieux!! «