Test Gunblade Saga, de l'original mélangé à d'énormes défauts

Publié le 30 janvier 2013

Titre: Gunblade Saga

Editeur: Mail.Ru Games

Développeur: Chinese Gamer International Corp

Genre: MMORPG

Plateforme: PC

Prix: Free-to-play / gratuit

One two, one two this is a test. C’est bon on m’entend bien, on peut commencer.

Vous êtes friand de jeu vidéo et vous disposez d’un petit budget ?Vous aimez les MMO? Et ben voici un petit avis sur un Free-to-play répondant au nom de Gunblade Saga. Édité par Mail.Ru Games et développé par Chinese Gamer International Corp, ce titre exclusif au PC, se passe aux États-Unis durant les années 30 … une terrible tension fait rage, des clans, des gangs se mènent une guerre sans merci dans le quartier chinois de Chicago, Chinatown.

Étant inspiré de la bande dessinée Chinese Hero : Tales of the Blood Sword » l’univers du soft est original et donne un coup de fouet à tous les autres Free-to-Play redondant. On incarne un héros dont la famille a été assassinée par la mafia. Ce héros décide d’intégrer un des trois clans possibles : le clan des arts martiaux Chinois, le clan du portail des enfers et le clan des dragons noirs.

Graphiquement Gunblade Saga s’en sort bien. Le jeu a été développé sous le moteur Unreal Engine, ce n’est alors pas étonnant d’être plutôt satisfait des graphismes que propose le soft surtout en sachant que c’est un Free-to-play.

Sans être grandiose, Gunblade Saga propose des décors riches et intéressants, l’univers inspiré de la bande dessinée Chinese Hero : Tales of the Blood Sword » n’y est pas pour rien dans cette originalité. Le paysage possède un design assez réussi … mais que penser du bestiaire? C’est tout à fait différent, parfois bizarre, jusqu’à en devenir comique. C’est d’ailleurs l’un des défauts du jeu : on ne comprend pas toujours ce que l’on voit à l’écran. Pourquoi les ennemis sont si différents? La logique n’y est pas … ou alors les développeurs ont des goûts très éclectiques.

On peut d’ailleurs faire également ce reproche concernant l’interface. C’est trop brouillon et comme pour le bestiaire, on ne comprend pas toujours ce que l’on voit à l’écran. Le jeu manque d’ergonomie, des fenêtres s’ouvrent sans prévenir en fonction de certaines actions (quêtes, gain de niveau). La lisibilité en est entachée, sans parler de la traduction qui met à mal la compréhension de certains dialogues et certaines quêtes. On préféra retenir de tout ça le level design et les détails assez impressionnants pour un Free-to-play.

Les animations, elles, sont plutôt réussies, enfin celle du personnage que l’on incarne (techniques etc. …) au contraire des animations des ennemis. Vous l’aurez compris, le jeu est inégal sur bien des points.

Le gameplay est tout aussi inégal que les graphismes. On commence Gunblade Saga en créant notre personnage. Le mode création n’est pas des plus poussés mais il est plutôt sympa.

La prise en main se fait simplement pour une bonne et simple raison : le gameplay est ique, on s’y fait donc rapidement. Comme dans la quasi-totalité des MMORPG pour avoir une quête il faudra parler à un personnage possédant un point d’exclamation au-dessus de sa tête puis suivre les indications pour en venir à bout.

Il y a un hic … le jeu s’ouvre à un large public et ça ne peut pas convenir à tout le monde. Les « hardcores gamer » vont sans doute pester contre Gunblade Saga, comme sur les dernières extensions de Wold of Warcraft. Pourquoi ? On peut se rendre à un objectif en pilote automatique, pour un MMORPG se peut être risible. Cependant certains point du gameplay peuvent contre balancer cette idée.

Par exemple pour apprendre une attaque il va falloir les apprendre auprès d’un maître. Si vous souhaitez améliorer cette attaque alors il va falloir courir, gravir des marches, taper dans des carcasses et avoir l’œil du tigre … non je rigole, vous n’êtes ni Rocky ni Chuck Norris, il va falloir s’améliorer en s’entraînant. Et pour s’entrainer il va falloir gagner des points de techniques, que vous ne pouvez acquérir qu’en faisant des quêtes.

Si vous souhaitez conserver ces points alors faites attention aux ennemis car si la faucheuse vient vous chercher, tous vos points de techniques vous perdrez. Il est également possible d’utiliser ces points de techniques pour booster vos statistiques générales, en clair vous avez le choix entre améliorer vos attaques et vos statistiques générales.

Les combats et les combos ne sont pas grandiose, tout est dans la simplicité. Le jeu propose au final, et en encas principal, d’éliminer un grand nombre d’ennemis, ce qui se révèlera très vite redondant. On ira réaliser ces quêtes d’un pas nonchalant.

Le fait de parler des combats va me permettra de parler des ennemis, l’intelligence artificielle est juste totalement exécrable. Les ennemis nous suivent sur de longs trajets tant que nous les avons pas tués, et pas moyen d’essayer d’y allez en totale discrétion car il nous repère sûr de longue distance.

Bien entendu il n’y a pas que du combat, on retrouve les systèmes de crafting, familier, montures, hôtel des ventes … en somme des modes iques du MMORPG. Il y a également du PVP, des guildes, la possibilité d’ajouter des amis, ce qui rajoute une interaction et de l’intérêt à Gunblade Saga.

En bref le gameplay est ique mais constitué de défauts qui peuvent annihiler le plaisir de jeu. Des défauts la bande-son n’en a pas, les musiques sont discrètes mais efficaces tout comme les bruitages. Rien de bien grandiloquent mais ça reste très efficace pour un Free-to-play

Si vous êtes fan de jeu à bonne durée de vie, Gunblade Saga propose pas moins de 600 quêtes. Certes il va falloir s’accrocher pour ne pas s’ennuyer mais au moins le contenu est présent. Le contenu est relativement dense et ça c’est une très bonne chose.

NOTES:

  • Graphisme: 13/20
  • Gameplay: 11/20
  • Bande son: 13/20
  • Durée de vie: 14/20

NOTE GENERALE: 11/20

Les plus:

  • un univers original
  • un level design bien travaillé
  • interaction sociale de bonnes factures
  • animation du personnage réussi

Les moins:

  • interface trop brouillonne
  • aucune logique dans le choix des ennemis
  • mécanisme rébarbatif
  • traduction française réalisée par un traducteur automatique
  • IA des ennemis aux pâquerettes
  • animation des ennemis mal réalisés

Avis de Clyde :

Ce Free-to-play ne restera pas graver dans vos mémoires, il ne restera pas dans la mienne (et qu’on ne me dise pas que j’ai un déficit intellectuel^^).. Gunblade Saga est un MMORPG sympa dont la magie de l’univers s’essouffle au fur et à mesure. Le jeu est constitué de défauts assez pénibles. Toujours est-il que si vous souhaitez découvrir un univers original Gunblade Saga peut vous faire de l’œil, surtout quand on sait qu’il est gratuit.

« Une vie pour une vie, rien de mieux que de faire la fête »