Test Donkey Kong Country Returns, quand la Banana devient meilleur qu'un Split

Publié le 21 janvier 2013

  • Titre: Donkey Kong Country Returns
  • Éditeur: Nintendo
  • Développeur: Retro Studio
  • Genre: Plate-forme
  • Support: Wii
  • Prix: env. 40€

Vous aimez les bananes, les paysages exotiques et vous avez toujours souhaité adopter un gorille en cachette, alors Donkey Kong Country Returns est fait pour vous.

Alors que pour beaucoup de joueurs, Nintendo est souvent associé à Mario, d’autres ont bonne mémoire et se souviennent que la firme japonaise a aussi donné naissance à un gorille fort sympathique, je veux parler bien évidemment de Donkey Kong. Ce jeu est donc là pour nous le rappeler. En effet vous avez sûrement remarqué que le titre est baptisé d’un Returns. Celui-ci n’est pas anodin car il remarche sur les traces d’un aîné, DKC sortie à l’époque sur Super Nintendo.

Développer par le studio Rare, le jeu avait connu un véritable succès commercial et se trouve être le deuxième jeu le plus vendu sur la SNES à ce jour.

Dans ce soft tout en 2D, le scénario reste pour le moins basique, on retrouve donc Donkey Kong accompagné de son éternel compagnon de route Diddy Konk en bordure de jungle. Alors qu’ils menaient jusqu’alors une petite vie bien tranquille lotie dans une cabane, le volcan de l’île où ils se trouvent entre en éruption. De cet événement va naître des petites têtes vaudoues qui vont hypnotiser les animaux de la jungle afin de voler le régiment de bananes de nos deux compères ceux qui va passablement les énerver. Voilà donc comment les deux primates vont se lancer dans une aventure extrêmement dangereuse.

« Un coucher de soleil, un donkey Kong tout noir… cela montre la diversité graphique du soft »

Dangereuse est l’aventure qui mènera Donkey Kong à son butin voler car le titre, s’il s’avère être relativement simple au début, se complexifie très rapidement au fil de nos conquêtes de territoires. En effet celui-ci se présente un peu à la manière d’un Mario Bros avec huit mondes différents dans lesquels se trouvent également des niveaux cachés qui prendront tous leur sens à la fin du jeu. Jouables à la Wiimote seul ou avec le Nunchuk les commandes sont simples et répondent parfaitement bien à une exception près.

Pour mettre K-O les différents ennemis qui croiseront la route de DK une simple pression sur le bouton A permet de sauter et de les écraser mais en appuyant une seconde fois sur la touche cela déclenche un super saut qui selon moi présente toutefois un petit temps de latence. Il faut donc appuyer sur la touche un tout petit peu avant de toucher l’ennemi en question. Les sauts qui sont ici au cœur du gameplay sont d’une importance capitale car c’est au millimètre près que tout va se jouer dans les mondes les plus avancés, sinon c’est la chute assurée et autant le dire tout de suite elles seront conséquentes. Glisser sur une peau de banane vous arrivera en effet un nombre incalculable de fois, le jeu obligeant en quelque sorte une progression par l’échec. Pas de panique cependant, des checkpoints sont implantés ici est là pour ne pas recommencer un niveau depuis le début.

Par ailleurs hormis les niveaux iques on retrouve également des niveaux sur rails à bord d’un petit wagonnet ou bien à bord d’une fusée. Ces niveaux apportent un peu plus de variétés et de fraîcheur au titre. Habileté et dextérité seront les maîtres mots de ces parcours qui vous demanderont beaucoup d’attention pour éviter les chutes en pagaille. En ce qui concerne le game-over, il est pour ainsi dire inexistant. Votre nombre de vies étant représenté par des ballons rouges qui augmentent de façon très significative durant le jeu, les dits ballons se récupérant tous les 100 bananes récoltées ou pouvant aussi être achetés à la cabane de Cranky par le biais de pièces collectées dans les nombreux niveaux.

« L’une des particularités proposées ici est que Donkey Kong peut s’aggripper sur des paroies de gazon »

Outre le gameplay, le soft est vraiment très appréciable sur le plan graphique, en effet de par la diversité des mondes on assiste à une véritable éruption de couleurs passant d’un monde aux couleurs chaudes telles la plage ou la jungle à des couleurs bien plus sombres comme par exemple avec le monde des ruines ou des cavernes. Les Boss quant à eux sont dans l’ensemble bien modélisés et se révèlent tout aussi mignons que nos chères capucins, attention toutefois car ils ne sont pas là pour rigoler et feront tous pour vous ralentir dans votre course à la banane.

Donkey Kong, c’est aussi des musiques et sur ce point que dire si ce n’est que celles-ci sont justes excellentes. D’ailleurs on comprend de suite que c’est un des points forts du jeu car à peine celui-ci lancé, le thème principal de Donkey Kong Coutry Returns va vous trotter un petit moment dans la tête. Peu importe le monde que vous ferez, les musiques sont vraiment superbes et collent parfaitement avec chaque univers qu’il soit exotique, Rocailleux, industriel…

« Les niveaux sur wagonnet sont très nerveux, sautez au bon moment ou la retombée sera rude »

Pour finir, le soft se veut assez rapide, il faut compter une petite dizaine d’heures pour reprendre ce qui revient de droit à notre gorille favori, son stock de bananes. Toutefois finir le jeu dans son intégralité vous demandera plus de temps car certaines icônes sont à récupérer tout au long de l’aventure, ceux-ci vous permettant de débloquer musiques et images. De plus le soft présente un mode chronométré. Ainsi l’on pourra s’adonner à des speeds run et tenter de décrocher la médaille d’or.

Notes:

  • Gameplay: 17/20
  • Graphisme : 18/20
  • Bande-son: 19/20
  • Durée de vie : 18/20

Note Générale: 19/20

Les plus :

  • Des graphismes d’une grande variété
  • Des musiques vraiment punchy
  • Un gameplay varié

Les moins :

  • Un système de progression par l’échec qui peut énerver
  • … et c’est tout

L’avis de Linky

Prendre la relève à Donkey Kong Coutry premier du nom n’est pas une mince affaire et pourtant Retro Studio nous livre là une copie très propre. Le gameplay est assez compliqué par moments mais c’est un parti prix des plus honorables car les jeux difficiles se font de plus en plus rares. Certainement l’un des meilleurs jeux de plate-forme sur la Wii.

He’s bigger, faster, and stronger too !

Trailer: