Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3


Après avoir testé Battlefield 3 en mode campagne il y a quelques jours, nous nous devions de faire de même pour le dernier Call of duty : Modern warfare 3 d’Activision et Infinity Ward.

Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3


Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #2  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #3  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #4  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #5

Le scenario de MW3

Le jeu venant tout juste de sortir, nous resterons vague sur le scenario, le but du test étant de donner nos impressions de joueurs de FPS après quelques heures de jeu.

Après une cinématique de bonne facture, qui nous résume les épisodes précédents, nous voici arrivé sur l’écran principal. Quelle surprise, cet écran est basé sur la même interface de jeu que l’opus précédent. Trois carrés représentents les différents mode de jeu, rien de bien original.

Après une rapide configuration au niveau du graphisme (tout au max. en mode ultra), c’est parti pour un peu d’action. De l’action il y en a, nous voici en pleine rue au beau milieu de New York pris sous le feu ennemi. A peine le temps de prendre nos marques qu’il nous faut prendre en main notre arme. La lunette de visée de cette dernière est activable à souhait,  sympa !
Puis tout s’enchaine très vite, trop vite, guérilla urbaine, phase d’assistance dans un hélico, puis sous l’eau, dans un sous marin et enfin dans un hors bord et encore plus tard dans un avion.

Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #6  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #7  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #8  Test du mode solo de Call of Duty : Modern warfare 3 #9

Pour nous faire voyager aux quatre coins de la planète, Infinity Ward a utilisé l’alternance entre différents lieux et personnages.
Niveau script hélas rien de nouveau, sans progression les ennemis reviennent par vague. Nos coéquipiers nous attendent ou se font descendre les uns après les autres.
Pas la peine de jouer les « Rambo » en voulant aller trop vite, on sera vite submergé par le nombre John. De même pendant les phases ou l’on pourrait se croire libre, par exemple lorsqu’on pilote un engin, inutile de trop s’éloigner du chemin principal sous peine de devoir recommencer la mission. Bref que du classique, hélas.

La perte de liberté est compensée ici par la vitesse d’action, on a pas vraiment le temps de flâner, il faut agir et vite.

L’IA de MW3

Coté IA, nous n’avons pas vu de grande différence également, à peine un soupçon d’intelligence non scripté chez l’ennemi de base.
Une bonne surprise tout de même quand sous le prétexte de se mettre à couvert, notre méchant pas beau (le lâche) ouvre la portière d’une voiture garée dans la rue pour s’y accroupir et se protéger. Mais rien de bien révolutionnaire, quel dommage de ne pas voir l’ennemi essayer de nous déborder ou de nous prendre à revers. Ce sera peut-être pour un prochain opus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *