Retour sur le Major de Counter-Strike 2021

Il était très attendu, et il n’a pas déçu. Après deux ans d’absence et des annulations en série suite à la pandémie mondiale, le Major de Counter Strike a enfin fait son grand retour.

Le Major Counter-Strike Global Offensive est de retour

Le Major pour les fans de Counter-Strike : Global Offensive, c’est comme le Tour de France pour les fans de vélo, Wimbledon pour les fans de tennis ou la Ligue des Champions pour les fans de foot : c’est tout simplement LE tournoi de l’année.

Retour sur le Major de Counter-Strike 2021

Et cette édition était encore plus prestigieuse puisqu’il était le premier Major organisé depuis Septembre 2019, et le premier tournoi à se disputer devant un public de 15 000 personnes depuis l’arrivée du covid, et ce, tous jeux E-sport confondus.

Celui-ci a eu lieu à Stockholm, dans l’Avicii Arena, du 26 Octobre au 7 Novembre derniers. Il regroupait les 24 meilleures équipes du monde et proposait un prizepool de 2 millions d’euros, un nouveau record pour un tournoi de CS:GO.

La grande question était de savoir si l’équipe danoise d’Astralis, triple tenante du titre allait pouvoir conserver son bien alors que la team était clairement en perte de vitesse cette année et avait même eu du mal à se qualifier pour le Major. L’autre interrogation portait sur Natus Vincere, les numéros 1 mondiaux et grands favoris, pour savoir si ceux-ci allaient assumer leur statut et remporter le tournoi. Côté français, on attendait avec envie les performances de Vitality, la team française, et de G2 Esports, comptant 2 joueurs français dans ses rangs.

16 équipes en compétition

La première phase voyait 16 équipes s’affronter, tandis que 8 autres, celles s’étant qualifiées avec le plus de points, étaient protégées et pouvaient attendre sereinement le tour suivant.

Dans cette phase appelée The New Challengers Stage, ce sont les Danois de Copenhagen Flames qui ont surpris en remportant leurs 3 premières parties, et se qualifiant ainsi pour le tour suivant et les Américains de FaZe Clan ont réalisé la même jolie performance.

A l’inverse, les Brésiliens de Sharks et les Suédois de GODSENT, pourtant à domicile, ont fait un grand chelem inverse avec 3 défaites en 3 matchs et c’est vers Astralis que tous les regards étaient tournés.
On pensait les voir sortir prématurément puisque la team avait perdu ses 2 premiers matchs, mais grâce à 3 victoires consécutives ensuite, les Danois se sont qualifiés pour le tour suivant, comme les 7 autres faisant partie des 8 meilleurs de ce mini-championnat.

Retour sur le Major de Counter-Strike 2021 #2

Une deuxième phase pleine de rebondissements

La seconde phase, intitulée The New Legends Stage, voyait l’entrée en piste de Natus Vincere et des 2 équipes françaises. Le but était là-encore de finir dans les 8 premiers afin de se qualifier pour la dernière phase qui, elle, allait se dérouler selon un système de coupe avec quarts de finale, demi-finales et finale.

Sans perdre la moindre manche, les Ukrainiens de Natus Vincere ont été les premiers qualifiés, mais G2 Esports a aussi réalisé un début parfait. Mais le moment marquant de cette phase fut l’affrontement décisif entre Vitality et Astralis, alors que les deux équipes comptaient 1 victoire et 2 défaites chacune.

Malheur au vaincu, et ce sont les Français qui ont réussi à battre les Danois : les triples tenants du titre étaient au tapis.

Retour sur le Major de Counter-Strike 2021 #3

Mais le répit fut de courte durée pour Vitality car leur mauvaise phase de qualifications les fit tomber face à Natus Vincere en quart de finale. Ce match opposait les deux favoris à la victoire finale mais aussi les deux meilleurs joueurs du monde, à savoir Oleksandr « s1mple » Kostyliev côté ukrainien et Mathieu « ZywOo » Herbaut côté français.

Malgré une bonne remontée lors de la première manche et avoir fait la course en tête lors de la seconde, Vitality ne parviendra pas à arracher une troisième map et s’inclinera 2 à 0 (16-11, 16-13). Natus Vincere humiliera ensuite les russophones de Gambit en demi-finale (16-8, 16-3) et se qualifiera donc en toute logique pour la grande finale.

Dans l’autre moitié du tableau, ce seront les deux français de G2 Esports, bien aidé par la star de l’équipe, le Bosnien Nikola « NiKo » Kovac, qui atteignent la finale grâce à des victoires face à Ninjas in Pyjamas et Heroic.

Une finale épique

La finale, suivie à son pic par plus de 2,57 millions de spectateurs sur Twitch, aura été passionnante, mais à la fin ce sont bien les favoris de Natus Vincere qui s’imposeront enfin, sans avoir perdu une seule manche de tout le tournoi.

Si la première manche fut bien gérée par les Na’Vi, remportée 16 à 11, la deuxième fut absolument démente. En effet, G2 menait 15 à 10 après 25 rounds et n’était donc qu’à 1 round victorieux d’une troisième manche. Mais craquant un peu sous la pression alors que Natus Vincere serrait le jeu, G2 perdait 5 rounds consécutifs et voyait s’effondrer ses chances de victoire.

Les joueurs français et Nikola « NiKo » Kovac se débattaient pourtant avec l’énergie du désespoir mais finissaient par s’incliner face au talent d’Oleksandr « s1mple » Kostyliev et de ses coéquipiers, sur le score de 22 à 19. Le titre et le million de dollars promis au vainqueur revenaient donc à Natus Vincere, logiquement, et il est fort possible que leur domination s’étende désormais sur plusieurs années et sur plusieurs Majors. Ils seront d’ailleurs les favoris du Blast Premier, tournoi de Counter-Strike : Global Offensive qui débutera le 24 Novembre prochain, bien que le plateau soit relevé avec la présence des teams Vitality, FaZe Clan ou Astralis entres autres.

En espérant que cette nouvelle compétition soit aussi enthousiasmante que cette captivante édition 2021 du Major…