Support physique, le début de la fin ?

Publié le 17 avril 2012

Support physique, le début de la fin ?

Support physique, le début de la fin ?

Un récent article du journal les échos met en avant un véritable fléau à l’échelle mondiale, la dématérialisation. L’essor des plateformes de téléchargement numérique telle steam, Itunes, le Xbox Live ou encore le PSN, font que le mode de consommation des jeux évolue.

La vente de jeux physiques en France mais aussi aux États-Unis a baissé de 25%. Ce nouveau mode de consommation porte préjudice au marché du jeu physique et notamment aux boutiques spécialisées qui accusent une baisse de leur vente.

Toutefois cette information est à nuancer, car bien que la conjoncture économique ne soit pas favorable aux joueurs, cette baisse des ventes des jeux traditionnels est aussi due au vieillissement des consoles actuelles qui sont sorties dans les années 2005/2006. Le marché des consoles est donc lui aussi en régression avec une baisse de 18%.

Autre explication de cette tendance, la stratégie des éditeurs. En effet ceux-ci prévoient des calendriers beaucoup plus souples en matière de sortie de nouveaux titres et s’intéressent de plus en plus aux plateformes de téléchargement. Ils adoptent également une stratégie dite « 0 risque ». Les coûts de développement d’un jeu étant relativement importants, les éditeurs s’appuient sur des franchises connues telle Call of Duty pour ne citer que lui et donc ils prennent ainsi moins de risques en matière de vente.

Les grands groupes comme Electronic art par exemple se dirigent donc doucement mais sûrement vers le marché de la dématérialisation. Cette politique qu’il souhaite mettre en place va se traduire cette année par d’importants développements de jeux sociaux, mobiles… EA s’attend ainsi à ce que le dématérialiser représente 30% de leur chiffre d’affaires.

Nous attendons donc de voir si la sortie de la Wii U de Nintendo qui est prévu pour la fin de l’année parviendra à relancer le marché du jeu vidéo en support physique