Console Ouya, l'avènement du "free to play" ?

Publié le 12 juillet 2012

Une PME américaine a récemment fait part d’un projet pour le moins ambitieux, celui de lancer une nouvelle console de Salon au design très épuré appelé Ouya.

À l’heure ou le marché du jeu vidéo n’est pas au beau fixe et ou la concurrence est déjà très présente (Nintendo, Microsoft, Sony) la PME Américaine fait le pari ambitieux et risqué de s’implanter sur le marché des consoles de Salon et se présente donc comme un outsider.

Certains diront que ce projet n’a pas choisi le moment propice pour voir le jour car Nintendo va sûrement lancer sa Wii U fin 2012 et Microsoft et Sony préparent certainement leur future progéniture à savoir une hypothétique Xbox 720 et PS4 dans le plus grand secret. L’entreprise qui a la volonté de concrétiser cet ambitieux projet souhaiterait que la console soit disponible en mars 2013 pour la modique somme d’environ 100 dollars.

Hormis un prix très attrayant la console qui fonctionnera sous Android nous présente un nouveau concept pour le moins novateur, à savoir de proposer des jeux uniquement en free to play.

Une fois de plus le pari est plutôt osé car le dématérialisé n’est pour le moment qu’a ses débuts, ce marché n’est pas encore un mode consommation important, le support physique étant toujours le marché préféré des consommateurs.

Mais voilà, si nombre d’entre nous était pessimistes quant à la survie de ce projet les chiffres refroidissent très vite les critiques. En effet l’engouement pour la console est important et dépasse toutes les espérances des personnes impliquées dans le développement de l’Ouya. Ce projet n’est donc pas à enterrer trop vite. Par ailleurs l’équipe en charge de celui-ci n’est pas composée d’amateur, elle compte dans ses rangs Éd Fries l’un des concepteurs de la première Xbox, Julie Uhrman ex-chef de la rubrique jeux dématérialisés sur le site IGN ou encore Muffi Ghadiali qui a participé à la création du service Kindle d’Amazon.

Le projet qui repose essentiellement sur le site de financement public Kickstarter a permis de réunir le quadruple de la somme de départ initialement demandée à savoir 950000 dollars. L’entreprise se retrouve donc avec un budget de développement largement excédentaire et il reste encore 27 jours avant les arrêts définitifs des dons.

Côté jeux il n’y a pour le moment aucune annonce officielle mais ce projet est soutenu par des personnalités importantes de l’univers du jeu vidéo. Nous pouvons citer par exemple Jordan Meschner, créateur de Prince of Persia ou bien la société Mojang qui a donné naissance àMinecraft. Graphiquement la console tournera avec un processeur Nvidia Tegra.

Enfin nous terminerons sur la manette qui reprend les caractéristiques ique d’une manette pour console de salon c’est-à-dire qu’elle sera composée de deux joysticks, quatre boutons, une croix directionnelle et des gâchettes. Elle intégrera également des techniques modernes à savoir une surface tactile ainsi que la détection de mouvement.

La petite console Ouya s’annonce donc comme un concurrent sérieux et peut même venir titiller ce que j’appellerais « la triade du jeu vidéo » que sont Nintendo, Microsoft et Sony.