Les jeux dématérialisés, 30% plus chers qu'en boite

Publié le 2 mai 2012

Depuis 2005 et l’arrivée de la 360 sur le marché du jeu vidéo, la dématérialisation a pris beaucoup d’ampleur. En effet, SEN (nouveau nom du PSN), XBLA sur console, Steam, Origins, Gamestop pour ne citer qu’eux sur PC ainsi que Google Play et L’Apple store sur tablette, téléphone etc…

Les jeux dématérialisés, 30% plus chers qu'en boite

Que ce soit sur SEN où XBLA, les jeux sortent en boîte et en dématérialiser la plupart du temps tout comme sur PC.

Nous allons seulement nous concentrer sur les jeux vidéo sur consoles. La dématérialisation a pris énormément d’ampleur, bonne ou mauvaise. On peut parler des DLC abusifs, des pass OnLine, Pass Offline du côté négatif, mais aussi des jeux indépendants, des bons DLC, ou encore du fait de pouvoir acheter un jeu n’importe quand.

L’industrie du jeu vidéo a alors accueilli l’arrivée de la dématérialisation avec ferveur, mais niveau coût, les jeux dématérialisés sont-ils moins chers que les jeux en boîte?

C’est ce que l’on pourrait croire et ce qu’un grande partie des gamers pensait savoir. Mais comme Numerama la analysé, ce n’est pas réellement le cas. La dématérialisation c’est des coûts en moins pour les éditeurs. Pas de boutique physique, pas de vendeurs, pas de support physique à fabriquer, pas de coût de transport, pas de jaquette etc. En prenant en compte tout ceci, le jeu dématérialisé devrait être moins cher. Numerama a réalisé une étude démontrant l’inverse. La liste complète des jeux de l’enquête de Numerama est disponible sur Google Documents.

D’après cette étude, le prix des jeux vidéo dématérialisés est en moyenne 29,5% supérieur au prix des versions physiques… ce qui est assez énorme. Un titre comme Black Ops est 33% plus cher sur steam, Batman Arkham City 40% plus cher sur le Xbox Live qu’en boîte, Mass Effect 3 37,8% plus cher sur le SEN (ancien PSN) et Skyrim 26% plus cher sur Steam (la plateforme que valve) qu’en version boîte. Des titres souvent très bon (sauf Black Ops) mais surtout avec des grosses maisons d’édition.

Need For Speed: Hot Pursuit vendu à 50€ sur SEN peut se trouver à 22€ neuf en boîte dans l’e-commerce, la différence est de 56% ! On retrouve Driver: San Francisco vendu 53,4% plus cher sur SEN et Dirt 3, vendu 52% plus cher sur le Xbox live.

On retrouve la tout de même des titres très connu avec des grosses maisons d’édition et des grosses boîtes de développement. Mais qu’est-ce qui peut expliquer ces différences de prix? Selon le SELL (Syndicat des éditeurs de Logiciels de Loisir) que Numerama a contacté, ces tarifs ne seraient pas comparable …

Qu’est ce qui justifie ces prix?

Georges Fornay, secrétaire général du SELL, explique que les jeux ne sortant pas au même moment en boîte et en ligne, alors les prix ont le temps de baisser en boutique avant une sortie dématérialisée. Ce qui est loin d’être une excuse étant donné que Numerama compare des jeux qui ne sont pas tous récents. Le prix dématérialisé aurait dû, lui aussi, baisser. La réponse de Georges Fornay est plutôt drôle: les éditeurs essaieraient de protéger le circuit traditionnel. En sachant qu’ils misent tout sur le dématérialiser, les DLC etc…c’est plutôt drôle.

Le SELL a invité Numerama à comparer ce qui est comparable… La Playstation Vita est la première console à proposer des jeux en boîte et en téléchargement en même temps et, pour George Fornay, les prix seraient alors les mêmes. Cependant Numerama constate que, par exemple, Wipeout 2048 est vendu 17,4% moins cher en boîte que sur le SEN et Uncharted Golden Abyss, l’un des titres phares de la console, coûte 22,4% plus cher en téléchargement.

Pour le moment les éditeurs n’ont pas réagi. Mais on peut se poser tout de même une question. Pourquoi les jeux dématérialisés sont-ils aussi élevés? Car en vérité ils n’ont pas à l’être. Les vendeurs et franchises traditionnels en sortent grand gagnant, et nous espérons ne pas voir ses dérives se propager dans le monde du jeu vidéo.

Vous pouvez retrouver l’étude de Numerama en cliquant ici.