Rumeur inquiétante pour la prochaine Xbox

Publié le 7 février 2013

Grand chaos dans la stratosphère jeu vidéo ludique … les rumeurs concernant une prochaine console Microsoft se font de plus en plus persistantes.

Qu’est-ce que proposerait la prochaine console Microsoft ? Et bien nos confrères d’Edge détiendrait des informations fort intéressantes concernant cette dernière.

Tout d’abord l’un des points consternants : une connexion internet serait obligatoire pour procéder à une authentification via à un code à usage unique vendu avec le jeu. De ce fait les jeux d’occasions seront inutilisables, le jeu étant lié à la machine.

En sachant que 60% des joueurs achètent neuf et d’occasion, Microsoft se lancerait une balle dans le pied. Ici plus question de prêter un jeu à un ami ou même à son père qui a la même console dans une autre pièce. En clair c’est comme si on regardait un blu-ray utilisable par une seule personne : « – Maman, tu me passes Le Seigneur des Anneaux : les deux tours ?

– Non je ne peux pas je l’ai déjà regardé, t’as plus qu’à te le racheter »

Si Microsoft passe le pas, alors ils s’enfermeront dans une stratégie d’individualisme là où le jeu vidéo est un média convivial, amical, familial.

Les jeux eux seront disponibles en dématérialisé mais également sous forme physique, avec des blu-ray d’une capacité de 50go. Le Xbox Live, lui, devrait subir une refonte.

Du côté technique la console se verrait composée d’un processeur 64 bits comprenant 8 cœurs à 1,6 GHz (AMD probablement), une carte graphique sur une version modifiée de Direct3D 11.1 et cadencée à 800 Mhz et 8 Go de RAM DDR3.

Il paraîtrait également qu’il serait plus compliqué de travailler sur Xbox3 que sur PS4 pour les développeurs.

Bien entendu ce n’est que rumeur et bruit de couloir. Est-ce des informations lâché par des concurrents de Microsoft pour prendre un ascendant ? Est-ce de vraies informations trouvées à la source ? Une chose est sûre, Nintendo n’a pas adopté cette stratégie et Sony n’a pas encore clarifié la chose (même si un brevet anti jeu d’occasion a été déposé) … si Microsoft se lance dans un projet de ce type alors l’entreprise fonce droit dans le mur. Toujours-est-il que nous devons prendre ces informations avec des pincettes.