The Art of Street Fighting : un documentaire sur les pros des jeux de baston

Publié le 2 juillet 2017

Street Fighter, c’est le jeu de combat de référence, joué dans le monde entier, par des gamers de tout âge confondu. Peu de documentaires ont été réalisés sur l’univers du gaming pro alors pourquoi avoir choisi Street Fighter pour l’illustrer ?

Un choix d’acteurs judicieux

Rafael LEVY et Axel CADIEUX, réalisateurs du documentaire sponsorisés par Red Bull Media House et Studio+, ont tourné sur plus de 6 mois en suivant les joueurs professionnels Luffy, Daigo, Tokido et Xiao Hai. Luffy, c’est le joueur français le plus connu sur Street Fighter puisqu’il a gagné l’EVO 2014 et participe régulièrement aux championnats mondiaux. Son personnage préféré sur le jeu est R.MIKA. Nous avons pu lui poser des questions suite à l’avant-première du documentaire. Il a un beau parcours gaming, il aime ce qu’il fait mais nous explique tout au long du documentaire que la vie de gamer pro n’est pas si facile que cela. En effet, il ne passe pas les 90% de son temps à s’amuser sur sa console mais bien à étudier les personnages qu’il joue et contre lesquels il doit se battre puisque ceux-ci ont des caractéristiques qui diffèrent à chaque mise à jour du jeu. Je trouve intéressant le fait que le documentaire soit tourné sur les coulisses du jeu : les difficultés des joueurs dans leur vie hors championnat, leurs coups durs et leur volonté et motivation d’être les meilleurs sans forcément de prétention.

Daigo est le joueur japonais préféré de la majorité de la communauté de Street Fighter suivant de près les championnats. Cela s’explique par sa volonté de fer à garder son personnage préféré RYU même si celui-ci a connu de gros nerfs (réduction conséquente de certaines de ses caractéristiques) depuis les dernières mises à jour. Il ne se laisse pas abattre par la défaite qu’il connaît rarement. D’après moi, ce joueur est un exemple de motivation et de fairplay puisque contrairement à certains joueurs interrogés par nos réalisateurs comme DuckleDu, Daigo est un joueur humble et respectueux.

Tokido est également un grand nom japonais dans l’univers professionnel de Street Fighter, représentant l’amusement et l’amitié. Luffy nous a avoué s’être entraîné de nombreuses fois avec Tokido dans son temps libre alors qu’il savait qu’il devrait le combattre en championnat. Son personnage fétiche est Akuma. Il semble inspirer une certaine joie de vivre à s’attaquer aux autres joueurs connus sans pour autant faire preuve de trop de prétention bien qu’il ne se laisse pas battre facilement.

Pour ce qui est de Xiao Hai, c’est un joueur chinois jouant Cammy qui m’a inspiré beaucoup d’empathie. En effet, il dit aimer le gaming professionnel mais joue en priorité pour permettre à ses parents de s’en sortir en Chine avec des conditions de vie qui ne sont pas toujours faciles. Il joue depuis l’âge de 9 ans et a coaché de nombreux joueurs de Street Fighter. Il ne souhaite pas jouer à Street Fighter au niveau pro toute sa vie même s’il apprécie évidemment sa situation actuelle.

Messieurs LEVY et CADIEUX ont également interrogé GamerBee et Infectious. Cette tournure de documentaire permet vraiment de guider le spectateur sur la mentalité des joueurs en et hors jeu plus que sur le fonctionnement du jeu en lui-même ce qui est appréciable. Les réalisateurs nous ont confié avoir choisi ces joueurs pour leurs origines, leur notoriété et la part de mystère de certains.

A l’avant-première du documentaire nous avons pu croiser ORELSAN. L’artiste n’était pas là par hasard puisqu’il prête sa voix pour la voix OFF française du documentaire qui nous porte volontiers vers les propos et les difficultés des joueurs. Ce choix de voix OFF est donc validé !

But atteint ?

La volonté de Rafael LEVY et d’Axel CADIEUX était de toucher un public à la fois fan de l’univers de Street Fighter et en même temps les néophytes. N’étant pas une professionnelle du jeu, je me suis retrouvée totalement happée par le documentaire que j’ai trouvé fort intéressant. Pour ceux qui suivent des championnats d’e-sport, peu importe le jeu, savent que les joueurs professionnels ont leur part de défaite, d’entraînement intensif, de fatigue mais voir ses témoignages de remise en question et de persévérance fait vraiment plaisir à voir. On se sent vite intégré à cet univers, cette mentalité positive et cette preuve de force mentale dont font preuve nos 4 principaux protagonistes.

Les joueurs suivis nous avouent dans le documentaire que les mises à jour du jeu permettent de bien s’amuser et avoir du challenge puisque les caractéristiques des personnages diffèrent alors ce qui permet des combinaisons nouvelles en jeu. Cependant, le passage de Street Fighter 4 à Street Fighter 5 semble avoir apporté une part de hasard qui rend le jeu plus difficile et la victoire non prévisible à coup sûr. Cependant, nous voyons qu’ils sont tous motivés et qu’ils continueront à donner le meilleur de leur entraînement.

La part d’humour du documentaire permet de ne pas se prendre la tête ou d’être triste pour les joueurs mais parfois de rire un peu de leurs épreuves ce qui détend bien l’atmosphère. Pour moi, la mission que s’était donnée Rafael et Axel est accomplie.

En conclusion

50 minutes fort intéressantes que je vous conseille vivement de visionner. Le temps est passé vraiment vite et passionné comme nouveau dans le domaine, je pense que l’on peut apprécier ce documentaire soigné dans les deux cas. Pas de promesse d’un deuxième opus de nos deux réalisateurs même s’ils pourraient y réfléchir si la communauté leur montre un excellent engouement ! Un choix de joueurs logique et approuvé par nos experts.

The Art of Street Fighting : documentaire complet


AshleyMagnus  
Ashley, gameuse dans l'âme et future animatrice 3D. Fan de jeux vidéo/séries et créatrice d'univers complètement fumés depuis 1996 !
  • PC Windows
  • PC Windows -
  • Android
  • Smartphone / Tablette Android
  • Nintendo
  • Wii -
  • Gameboy -
  • DS -
  • Sony
  • Playstation 2 -