Nintendo part en guerre contre les émulateurs

Publié le 30 juillet 2018

Après les sites de téléchargement, c’est au tour des sites d’émulation d’être en conflit avec une multinationale, en l’occurrence Nintendo. Les émulateurs sont de plus en plus prisés par les gamers nostalgiques, en quête des jeux de leur enfance, une idée qui n’ait pas au gout de tout le monde.

Nintendo porte plainte contre deux sites majeurs

S’il existe de très gros nombres de sites proposant des copies piratées d’émulateur, Nintendo en a deux dans le viseur. Il s’agit de LoveROMS et LoveRetro.co, deux sites qui appartiennent à la même équipe et qui voient passer pas moins de 17 millions de visiteurs chaque mois.

Même si la plupart des jeux trouvables sur les sites ne sont plus disponibles à la vente, Nintendo a toujours pris soin de protéger ses licences, quelle que soit leur année de sortie. Une chasse aux sorcières d’autant plus justifiable depuis la sortit des versions mini de nombreuses consoles de la firme.

Nintendo part en guerre contre les émulateurs

Grâce aux sites Web LoveROMs et LoveRETRO, les défendeurs reproduisent, distribuent, exécutent publiquement et affichent un nombre impressionnant de copies non autorisées des jeux vidéo de Nintendo, le tout sans la permission de Nintendo.

Un message d’avertissement pour les autres sites d’émulateur

Avec cette plainte Nintendo a voulu frapper fort et faire passer un message aux autres sites dans le même genre, car si les deux sites sont les plus gros il en existe beaucoup d’autres qui trainent sur la toile. Nintendo a bien évidemment demandé la fermeture des deux sites, mais ce n’est pas tout… il demande 2 millions de dollarspar licence et 150 000 dollars pour chaque jeu présent, le site contient 140 jeux et 40 marques ce qui fait une amande de 100 Millions de dollars environ, une amande qui va faire mal à Jacob Mathias, le propriétaire des sites.

Les défendeurs ne sont pas des joueurs occasionnels, mais plutôt des partis sophistiqués avec une connaissance approfondie de la propriété intellectuelle de Nintendo et plus généralement de l’industrie du jeu vidéo.

En vue de la réaction de Jacob, je pense que le message est bien passé puisqu’il a fermé les deux sites, mais aussi tous les réseaux sociaux liés. Reste à voir combien de temps ils vont rester fermés, car aux dernières nouvelles les sites de téléchargement de film eux, ne sont pas restés fermés bien longtemps.


Rédacteur et passionné de jeu vidéo qui adore partager ses expériences avec le monde.
  • PC Windows
  • PC Windows -
  • Android
  • Smartphone / Tablette Android
  • Nintendo
  • Wii -
  • Sony
  • Playstation -
  • Playstation 2 -
  • XBox
  • XBox -
  • XBox 360 -
  • XBox One -