Critique Castlevania : que vaut la serie Netflix ?

Publié le 8 juillet 2017
Critique Castlevania : que vaut la serie Netflix ?

Attention, cela à beau être une série animée, elle n'est pas à mettre entre toutes les mains. la série est très graphique et très gore. Vous êtes prévenus.

Annoncée il y a peu, la série animée Castlevania est enfin disponible sur Netflix (Série Originale) depuis le 7 Juillet, et je l'attendais avec impatience. Fan depuis toujours de la licence Castlevania (Le B de mon pseudo pour Belmont), j'attendais de pied ferme cette adaptation, en croisant tous les doigts possible afin qu'il ne s'agisse pas d'une énième adaptation foireuse d'un monument du jeu vidéo.

Mais commençons par les bases, pour ceux qui ne connaissent pas Castlevania (honte à vous !), il s'agit d'une saga créée par Konami et qui perdure depuis 1986. Dans les différents jeux, le joueur incarne un (ou une) Héros, en croisade contre Dracula. Généralement, le personnage principal est un descendant de la famille Belmont, famille maudite possédant le "Vampire Killer", un fouet, seule arme capable de tuer Vlad Dracula Tepes. Pourquoi j'ai précisé que la famille était maudite? Car le Vampire Killer peut uniquement être manié par un descendant de la famille Belmont et disons que Dracula à la fâcheuse tendance de ressusciter une fois tous les 100 ans. Bon après comme toute série aussi ancienne, il y a eu pas mal d'épisodes ou le héro n'était pas un Belmont, je pense notamment à Symphony of the Nightou l'on incarnait Alucard, fils de Dracula, les excellents Aria of Sorrow et Dawn of Sorrow où l'on incarnait un descendant de Dracula, non conscient de son statut, ou encore les derniers en date, Lords of Shadow qui permettait d'incarner Dracula lui même. Je suis capable de faire un roman sur Castlevania, du coup revenons à nos moutons !

Pour vous mettre dans le bain, je vous invite tout d'abord à jeter un œil au trailer assez court fourni par Netflix :

Cette série reprend les lieux et la trame narrative de Castlevania III : Dracula's Curse sorti en 1989 sur Nes. Après la mort de sa femme, tuée par l'église pour cause de sorcellerie, le comte Vlad Dracula Tepes laisse un an a l'humanité pour quitter la Valachie, avant de lâcher une armée tout droit venue des enfers sur le territoire. Nous retrouvons donc le dernier descendant de la famille Belmont, Trévor qui est dans la série, un vrai anti-héro. Loin du héro légendaire que l'on pourrait attendre par rapport aux jeux vidéos, Trévor est un je-m'en-foutiste qui ne pense qu'a picoler, manger et à dormir. Cependant sous ses airs de bon à rien, se cache quand même un homme puissant au grand cœur.

Critique Castlevania : que vaut la serie Netflix ?

Mon verdict sur Castlevania

J'ai dis plus haut que j'étais un grand fan de la série, pour autant je ne suis pas un fan-boy acceptant tout ce que l'on pourrait me donner sur la saga, je serais donc un maximum objectif sur mon avis.

Tout d'abord je voudrais mettre un point d'honneur à préciser qu'il s'agit d'une série originale Netflix. Il est rare que Netflix nous sorte des séries originales décevantes, et Castlevania ne déroge pas a la règle. Graphiquement j'ai trouvé le style de dessin, les animations et l'ambiance graphique vraiment géniale. Le dessin et les animations sont très fluides (petit bémol pour les bouches qui me semblaient un peu "robotisées"), on retrouve une palette de couleur qui correspond vraiment à l'ambiance d'un Castlevania. L'ambiance sonore se prête également au jeu, et j'ai trouvé qu'elle était vraiment adaptée à la série. Coté casting, je trouve que Dracula est vraiment bien représenté. Loin du monstre sans cœur de la culture Pop, on voit qu'en plus d'être vampire, il peut aussi avoir un côté humain. En ce qui concerne Trévor Belmont, j'ai eu un peu de mal au début. Lors de sa première apparition j'ai commencé à sentir la déception monter. Pas au niveau du design, mais de sa manière d'être qui ne correspondait vraiment pas a l'image que j'avais d'un Belmont... Et puis finalement à force j'ai réussi à me faire au personnage qui apporte quand même une touche d'humour dans une série qui se veut sombre et horrifique. Sypha Belnades, prêcheuse et magicienne, sera la aussi pour épauler Trevor, bien que celui-ci ne veuille pas vraiment d'aide, j'ai bien apprécier le design du personnage, ainsi que son caractère bien plus trempé que celui de Trévor. Surprise au passage pour les fans de la série, puisque Alucard sera de la partie afin de compléter le trio de héros, et il pète la classe ! Attention, comme indiqué en introduction de l'article, la série est réservée a un publique mature. L'ambiance est vraiment sombre et dure, et graphiquement de nombreuses scènes gores sont au programme.

Niveau doublage (Anglais), il est vraiment correct sauf deux trois scène ou je trouve qu'il manque d'émotion dans la voix (notamment pour Trévor) mais l'ensemble reste correct !

Ma plus grosse déception par rapport à la série est le nombre d'épisodes sortis. Seulement quatre, d'une durée de 20 minutes environ, ce n'est vraiment pas assez, et là seules les bases de l'histoire sont posées et encore elles sont vraiment légères. J'ai vraiment eu l'impression qu'on me donnait une sucette, pour mieux me la retirer. Par contre la série à quand même été plébiscitée, car une deuxième saison qui sera normalement plus fournie en nombre d'épisodes est prévue pour l'année 2018.

Bilan? Je conseille la série aux connaisseurs mais aussi a ceux qui n'ont jamais joué à un Castlevania. La série est agréable à regarder (bien que trop courte encore une fois), et elle vous permettra de passer un bon moment entre deux séries/films.

Critique Castlevania : que vaut la serie Netflix ?
Jeune homme de 26 ans, je suis passionné de Jeux vidéos, Culture pop & Geek mais aussi de séries. J'aime particulièrement partager mes découvertes vidéo ludiques avec les gens, et leur faire découvrir de nouveaux horizons !
  • PC Windows -
  • Smartphone / Tablette iOS
  • Playstation 4 -
  • Playstation Vita -